Mathieu Guidère : « il existe une guerre au sein de l’islam »

réalisé par Hervé Pugi.

Mathieu Guidère, islamologue et spécialiste de géopolitique et d’histoire immédiate du monde arabe et musulman sort un nouveau livre intitulé : « État du monde arabe »

Scribouille : Votre livre « État du monde arabe » est un vaste tour d’horizon, qui d’hier à aujourd’hui, s’intéresse à cet « Orient compliqué » si schématisé de nos jours. Quelle était votre intention en vous lançant dans l’écriture de cet ouvrage ?

Mathieu Guidère (M. G.) : Ce livre répond à un double objectif : d’une part, faire un état des lieux des pays arabes qui explique les racines des situations actuelles et les dynamiques en cours ; d’autre part, dissiper un certain nombre de malentendus et de mauvaises perceptions de phénomènes pourtant anciens et parfaitement explicables. Le livre se veut également un recueil de repères clairs pour le citoyen lambda et un outil de travail pour les journalistes noyés dans le flux continu des informations quotidiennes concernant les pays arabes.

Scribouille : Il ressort de la lecture de votre ouvrage que le monde arabe, en général, et l’islam, en particulier, est d’une incroyable diversité. Pensez-vous que nos décideurs, politiques notamment, ont bien conscience de cet état de fait au moment de se lancer dans des guerres ou des interventions dans cette région du monde ?

M. G. : Tout le problème est là, les hommes politiques ne lisent pas beaucoup les écrits des experts et ne font pas la politique en fonction de leurs lectures quand ils lisent. Ils agissent en fonction de logiques partisanes ou d’intérêts nationaux qui peuvent être contradictoires, ce qui rend les décisions compliquées, parfois aléatoires et souvent émotionnelles ou carrément contre-productives.

Scribouille : De même, on peut légitimement se demander si plus qu’une « choc de civilisation », comme l’avancent certains, nous n’assisterions pas surtout à une guerre « des » islam. Est-ce votre opinion ?

M. G. : Ce livre est structuré autour d’une idée forte : il existe aujourd’hui une guerre de religion au sein de l’islam, analogue à celle qui a secoué la France et l’Europe au début de la Renaissance au seizième siècle. Cette guerre oppose d’un côté les Sunnites aux Chiites et d’un autre côté, elle oppose au sein de l’islam sunnite majoritaire, les Frères musulmans aux Salafistes. Chacun de ces courants est soutenu politiquement, militairement et financièrement par des États influents (Égypte, Turquie, Arabie saoudite, Qatar, Iran) qui cherchent à promouvoir leur vision de l’islam face à une opposition islamiste armée de plus en plus structurée, y compris dans les pays du Maghreb où domine pourtant, historiquement, l’islam sunnite de la branche malékite et où il n’existe quasiment pas de chiites. Il faut garder présent à l’esprit cette guerre interne à l’islam pour éviter tout ethnocentrisme. Ainsi, les attentats en Occident ne sont en réalité qu’un dommage collatéral de cette guerre interne à l’islam. Loin d’être une guerre contre l’Occident, c’est d’abord une guerre des musulmans contre des musulmans, que la mondialisation n’a fait qu’internationaliser de sorte que chacun se sent directement visé. Les premières victimes et les plus nombreuses sont musulmanes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s