Algérie : « Bouteflika s’est dupé lui-même »

par Hervé Pugi.

Rencontre avec un ancien proche du « sérail » en Algérie. Désormais en retrait de la vie politique, il revient avec nous sur certains grands thèmes qui agitent l’actualité politique algérienne. Premier volet avec le cas Abdelaziz Bouteflika.

Le président Bouteflika, notre interlocuteur a eu l’occasion de le fréquenter, régulièrement, lors de son premier mandat (1999-2004). Voilà plus de dix ans, une éternité. Il ne s’agit pas tant de fouiller dans les souvenirs que de choisir les bons mots pour évoquer celui qui cristallise bien des crispations aujourd’hui en Algérie. « Bouteflika, c’est une méprise. Pas une imposture. Ses opposants les plus féroces, à force de le caricaturer, ont complètement déformé la réalité de l’homme et du chef d’État. Et pour quel résultat, sinon leur simple contentement ? »

Celui qui se définit comme un « déçu » de l’actuel président est catégorique : « j’ai fréquenté Zéroual, il n’était pas l’homme de la situation au regard des événements. Bouteflika, lui, est arrivé avec une volonté farouche de sortir de tout ça. C’est un homme intelligent, fin dans l’analyse, surtout quant aux questions régionales, avec une vraie stature. Contrairement à ce que certains disent. »  Pour notre interlocuteur, l’arrivée au palais d’El Mouradia s’annonçait prometteuse. Pour finalement aboutir à ce qu’il considère comme un grand gâchis. « Je crois que Bouteflika s’est dupé lui-même », explique-t-il. Voilà qui demande clarification : « on est allé le chercher dans une situation critique. Je pense qu’il s’est imaginé être l’homme providentiel. C’est une personne emplit d’une confiance en lui qui frise l’arrogance. Et c’est ça qui, en partie, l’a perdu. »

Pour notre homme,  proche des milieux sécuritaires, ce (quasi) échouage tient en deux points : « premièrement, il y avait ce sentiment que régler le problème islamiste suffirait à nourrir éternellement une sorte d’état de grâce.  Deuxièmement, cet homme si intelligent n’a pas compris une chose ! Cruciale ! L’Algérie n’est plus ce qu’elle était à l’indépendance. On dit qu’il achète la paix sociale, ce n’est pas le cas. En fait, il pratique une sorte de socialisme à l’ancienne et s’imagine que cela suffit au bonheur des Algériens. Qui lui a dit que c’est n’importe quoi ? Qui a claqué la porte d’un quelconque gouvernement ? ». Voilà notre personnage réfléchir à une métaphore : « si vous transférez Ronaldo ou Messi à Blida, ils perdront leur football, vous comprenez ? »

Que faut-il comprendre au juste par là ? « L’entourage de Bouteflika, c’est quoi ? Son clan ? Des affairistes. Ses ministres ? Des incapables pour qui la rente pétrolière est la réponse à tout. L’Algérie vit dans un archaïsme politique incroyable au regard de son potentiel et de sa situation géographique. Il y un mélange inquiétant de prédation, d’incompétence mais, on ne le dit jamais assez, il y a un véritable manque de culture politique et économique. Ceux qui profitent du système n’arrivent même pas à imaginer qu’ils pourraient en profiter plus encore en développant une multitude d’activités. Même dans leur malhonnêteté, ils n’ont aucune vision, aucune ambition…  » Un dépit qui en dit long.

Le quatrième mandat ? « D’après mes sources, Bouteflika n’y tenait pas plus que ça », tient à préciser le sexagénaire avant de préciser : « ceux qui pensent que Bouteflika s’accroche au pouvoir pour le pouvoir se trompent. C’est un homme qui a le sens de l’État. Je n’ai aucun doute sur une chose : il pense que son absence serait une désertion. La vérité, c’est que ceux qui l’on convaincu, dans son état, pensent à leurs intérêts, pas à ceux de leur pays. C’est là le drame. Lui est convaincu d’être dans le vrai et personne ne lui dit  le contraire… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s