Kawa

« Chaud le café ! ». La tasse rebondit. Vacille. Hésite. Stoppe nette sa course. In fine. Au milieu de la table. Une larme noirâtre s’échappe. Souille la supposée virginité de la prétendue faïence. Vaguement immaculée. Ricanements. Le patron. Coup de chiffon. Malpropre. Moi. « Maahlich… Maahlich… » Mal prononcé. Compréhensible incompréhension. Sourires. Compassion. Retour à ma vigie mentale. Tunis. […]

Ash-Shams

Le soleil tombait sur la mer Morte, magnifique spectacle, mais je ne prenais pas à la supercherie. A travers un fin halo lumineux la frêle silhouette d’un marionnettiste biblique jouant délicatement de ses fils flamboyants se dessinait, subterfuge grossier, et alors que l’astre divin avait rougeoyé de mille feux dans le désert, le voilà – […]

As-Sahraa

Le désert n’a pas d’âme. Il n’a rien à dire.   Le désert est froid comme la banquise. Sa fournaise n’a rien d’un doux foyer.   Le désert n’offre aucune élévation. Il vous écrase de sa grandeur.   Le désert est le pire sorcier. Il vous enchante pour mieux vous dominer.   Le désert n’est […]

Amin

« Tout le monde ce n’est personne » et quel monde que celui qui nous entoure. Marrakech est un fantasme orientaliste qui dépayse jusqu’aux autochtones ! Pas une critique. Pas une vraie en tout cas. Juste un constat. La carte postale vaut bien un thé à la menthe, sans saveur ; une paire de babouches, ces oreilles de Mickey […]

Chahid

Je l’aperçois dans l’entrebâillement de la porte, lui, simple pion sur l’échiquier libyen. Il a l’air ridicule dans son uniforme rutilent, si grand, bien trop grand pour ses frêles épaules qui semblent porter toute la misère du pauvre monde. Que fait-il, le doigt sur la gâchette de sa kalachnikov, alors que son camarade – tout […]

ʿAğanib

Al-Aïn, novembre 2003 – Premier jour aux Emirats. Indiscutablement une révélation. Révélation que plus encore que je ne pouvais l’imaginer un autre monde existe. Je ne rentrerais pas dans le petit jeu des comparaisons – ce serait odieux – car quel jugement pourrais-je porter – moi, mes 24 ans et ma petite pensée égocentrique d’occidental […]

Salam

Alger la blanche s’éveille à son anarchie routinière. Alger la blanche ? Hum… Voilà bien longtemps que la ville n’a plus rien d’immaculé. Quelques façades craquelées dont il ne faut pas trop s’approcher font bien encore illusion. Carte postale jaunie d’une splendeur dont l’on ne sait vraiment si elle est purement révolue ou simplement à […]