Article mis en avant

Bleusaille blues

A presque 40 ans, Meftah est membre de la puissante Force Rada. Une milice salafiste madkhaliste aussi combative que prosélyte qui compte près d’un millier de membres dans la capitale. Cette jeunesse intéresse doublement notre instructeur improvisé qui l’assure pourtant, main sur le cœur : « L’important est de leur donner les bons conseils pour qu’ils ne perdent pas la vie bêtement. S’ils survivent, libre à eux de nous rejoindre ou pas ! » Continuer de lire Bleusaille blues

Article mis en avant

Yémen : le martyre des enfants

Lorsque Ahmed Saeedi présente à l’assistance sa petite dernière, difficile de croire que celle qui a la corpulence d’un nourrisson est déjà âgée de plus de huit mois. Avec ses 4,6 kg, la petite Yusra est loin, très loin même, de la norme attendue à son âge. « On nous a dit qu’elle était malade. C’est grave », concède sans plus de précision le père de famille. Continuer de lire Yémen : le martyre des enfants

Libye : Haftar, en avant toute !

L’opération lancée dans le Fezzan, mi-janvier, par l’Armée nationale libyenne (ANL) apparaît comme un nouveau coup de pied donné à la fourmilière libyenne mais aussi à la communauté internationale. Face à l’impasse diplomatique, le maréchal Khalifa Haftar répond comme toujours par l’action. Dans son entourage, alors qu’une certaine euphorie règne, ils sont déjà nombreux à échafauder des scenarii glorieux pour leur pays et leur héros. Continuer de lire Libye : Haftar, en avant toute !

Un thé dans le désert

Désert sauvage aux panoramas grandioses, l’âme du Wadi Rum est tout autant à découvrir chez ses « gardiens » qu’à travers ses paysages. Des Bédouins aussi pragmatiques que pudiques qui ne redoutent pas tant la confrontation culturelle que les préjugés. Non, il n’y aura pas de choc des civilisations en Jordanie tant que l’on y partagera le thé… « C’est toujours les Français qui veulent se perdre dans … Continuer de lire Un thé dans le désert

Abdullahi

« La porte s’est ouverte brutalement, ce devait être le milieu de la journée. Dans mon souvenir, aussi claire que peut l’être la plus pure des eaux, la chaleur était suffocante et les quelques rayons de soleil qui s’invitèrent dans notre antre ne semblaient pas compatir à notre malheur. Loin de rasséréner nos vieux os meurtris, ces lueurs ne firent qu’ajouter à la terreur du moment. … Continuer de lire Abdullahi