Article mis en avant

Tunisie : le paradoxe Bourguiba

par Hatem M’Rad*. C’est un fait. Habib Bourguiba a marqué la Tunisie et les Tunisiens de son empreinte, des années 30 puis de la lutte contre la colonisation, jusqu’à sa déposition humiliante par le général Ben Ali le 7 novembre 1987. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Bourguiba restera un libérateur oppressif. Il a libéré le peuple et la nation, mais il a assujetti les … Continuer de lire Tunisie : le paradoxe Bourguiba

Tunisia: the Bourguiba Paradox

by Hatem M’Rad*. It is a fact. Babib Bourguiba left his mark on Tunisia and Tunisians, beginning in the 1930’s and then in the struggle against colonization, until his humiliating deposition by General Ben Ali on November 7, 1987. It might seem like a paradox, but Bourguiba has remained an oppressive liberator. He liberated the people and the nation, but subjected Tunisians to his desires … Continuer de lire Tunisia: the Bourguiba Paradox

Article mis en avant

François Burgat : « Islamisme, un mot dangereux… »

par Hervé Pugi. « C’est un mot dangereux… qui fait plus de bruit qu’il n’apporte de lumière », voilà en préambule la précision que ne manque jamais d’apporter François Burgat, chercheur à l’Institut de recherches et d’études du monde arabe et musulman (IREMAM) lorsqu’on aborde le sujet de l’islamisme avec lui. Le tout en précisant qu’il « faudrait sans doute apprendre à s’en passer si l’on veut apercevoir … Continuer de lire François Burgat : « Islamisme, un mot dangereux… »

Can we live without islamists?

by Hervé Pugi. « It’s a dangerous word which makes more noise than it enlightens », here in the introduction is the precision that François Burgat never fails to bring. He is a researcher at the Institute of islamic studies and research (IREMAM) in Aix-en-Provence, when we approached the subject of Islamism with him. While specifying that it « would undoubtedly be necessary to learn to live without … Continuer de lire Can we live without islamists?